20150724_133102e

« 3TA » Tous témoins, tous acteurs, a été le projet fondateur et moteur de Génération Palestine pendant 5 ans, de sa création en 2006 jusqu’en 2011. Prenant acte de l’évolution de la situation en Palestine et des nouveaux clivages dans le mouvement de solidarité en France, nous avons décidé de repenser 3TA. L’objectif initial est le même : faire découvrir la Palestine à des jeunes en dehors des clichés médiatiques, favoriser la compréhension des enjeux politiques, les amener à s’engager pour les droits des Palestinien-ne-s et à combattre le régime colonial et d’apartheid israélien.

 

Ainsi, depuis 2013, nous proposons diverses missions qui se déclinent depuis des problématiques et non plus depuis la seule géographie de la Palestine.

 

Mission Palestine

IMG_4041C’est une mission majeure, dérivée de 3TA : elle se déroule dans les territoires occupés, en Cisjordanie (au vu de la situation et du blocus, GP n’est pas en mesure actuellement de proposer une mission à Gaza) et est itinérante à travers plusieurs villes et plusieurs lieux important pour répondre aux problématiques du conflit colonial.

C’est une mission à but de formatiDSCF2024on initiale, destinée principalement aux militants novices jamais partis qui souhaitent connaître précisément la situation en Palestine occupée, le quotidien des Palestinien-ne-s sous occupation et les enjeux que représentent pour Israël la colonisation.

Elle est organisée chaque été.

Mission Palestine-48

On entends par « Palestine 48 », la Palestine d’avant 1948 sans les territoires occupés, donc l’actuel « Etat d’Israël ». Aprés la Naqba et l’expulsion de 1 million de Palestiniens de leurs terres, une partie ont réussi à rester après la création d’Israël : les Palestinien-ne-s de 48 représentent aujourd’hui 20% de la population.

Notre militantisme nous avait permis de tisser des liens avec des partenaires en Palestine 48. A leur écoute, et tout en essayant d’introduire le thème de l’apartheid israélien dans le débat public (Israël Apartheid Week etc, BDS etc), nous avons pris conscience qu’un nouveau front militant naissait. En effet, il apparaît de plus en plus que ceux que les médias appellent « les Arabes israéliens » ont leur problématiques propres et surtout, sont loin d’être inactifs. Que ce soit pour l’accès aux études, à la propriété foncière, conserver la mémoire, les emprisonnements politiques ou encore les Bédouins du Naqab, les Palestinien-ne-s de 48 se mobilisent. Ainsi, ils et elles sont une composante à part entière de l’unité du peuple palestinien et de sa lutte. C’est pour approfondir notre connaissance de ce front militant et dessiner de nouvelles perspectives de mobilisation que nous avons décidé d’organiser une mission en Palestine 48.

Cette mission en Palestine 48 s’inscrit dans deux axes encadrant les missions spécifiques :

  • Comprendre des situations spécifiques à la pointe de la colonisation et/ou de la résistance : Palestinien de 48.
  • Enquêter sur des campagnes du mouvement de solidarité ou des axes fondamentaux de GP : apartheid.

4 axes d’orientation :

  • comprendre le contexte socio-économique général d’Israël.
  • appréhender les enjeux autour de la mémoire, de la culture et de l’identité palestinienne en Israël.
  • comprendre le paysage politique (institutionnel et associatif) en Israël.
  • identifier les discriminations que subissent les palestiniens.

Tout en validant les 4 axes d’orientation proposés par le conseil d’administration, le groupe de tavail du projet « palestine 48 » s’est donné pour objectif d’approfondir la réflexion concernant le format du voyage en cernant les principaux intermédiares que l’on pourraient utiliser sur place ou qu’il pourrait être intéressant de contacter dans ce sens. A ce stade de l’élaboration du projet, il nous semble pertinent de ne selectionner aucun axe en particulier mais de les traiter tous ensemble dans la même mission.

Mission Liban

20140303_133922

dans le camp de Chatila, Beyrouth.

Organisée pour la première fois en 2014, cette mission explore de nouvelles problématiques liées aux réfugiés palestiniens dans les pays limitrophes, mais a également pour but d’inscrire la question palestinienne dans la problématique géopolitique du Moyen Orient et de révéler les enjeux au sein du monde arabe.

Mission Afrique du Sud

Cette mission est encore en discussion !

La problématique majeur serait bien sûr de s’intéresser aux différentes luttes anti-apartheid qui ont permis la défaite du régime fasciste afrikaner ainsi que faire les liens entre la politique israélienne et sud africaine et les milieux associatifs.

mandela.quote_-620x3002