News

Retrouvez ici nos nos dernières analyses, communiqués et opinions

Colonisation et discours agressifs, Netanyahu montre les cros

Catégories : News

Colonisation : 620 nouveaux logements bientôt construits à Jérusalem-Est

Une commission gouvernementale israélienne a approuvé jeudi 19 mai la construction de 620 nouveaux logements dans le quartier de colonisation juive de Pisgat Zeev, à Jérusalem-Est occupée et annexée, et devrait donner son feu vert à la création de 900 autres dans le quartier de colonisation de Har Homa, près de la ville palestinienne de Bethléem en Cisjordanie, a déclaré l’ONG israélienne Ir Amim.

Benyamin Nétanyahou avait ordonné à plusieurs reprises le report de réunions consacrées à des projets de colonisation à Jérusalem-Est avant des visites dans des capitales européennes. L’annonce considérée comme « malheureuse » d’un projet de colonisation en pleine visite à Jérusalem du vice-président américain, Joe Biden, en mars 2010, avait déclenché un tollé international.

Depuis la conquête en juin 1967 de Jérusalem-Est, à majorité arabe (270 000 Palestiniens), Israël y a construit une douzaine de quartiers de colonisation, où vivent plus de 200 000 Israéliens, et a proclamé l’ensemble de la ville sa capitale « éternelle et indivisible ». Cette annexion n’a jamais été reconnue par la communauté internationale, qui considère le secteur oriental de Jérusalem comme un territoire occupé. Les Palestiniens veulent faire de Jérusalem-Est la capitale de l’Etat auquel ils aspirent

Netanyahu exclut un retour aux frontières de 1967 pour Israël

Benjamin Netanyahu exclut un retour aux frontières de 1967

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a exclu jeudi que l’Etat juif se retire sur les frontières « indéfendables » de 1967 dans l’optique d’un accord de paix et de la création d’un Etat palestinien. Netanyahu, qui sera reçu aujourd’hui (vendredi) à la Maison blanche, réagissait au discours que Barack Obama a consacré un peu plus tôt, jeudi, au monde arabe et au processus de paix israélo-palestinien.

Le président américain a déclaré que tout accord créant un Etat de Palestine devait s’appuyer sur les frontières de 1967, moyennant si nécessaire des échanges de territoires. Netanyahu a dit « apprécier » le message de paix d’Obama mais a affirmé qu’un Etat palestinien ne devait pas être fondé « aux dépens de l’existence d’Israël ».

« C’est pourquoi le Premier ministre Netanyahu s’attend à ce que le président Obama réaffirme les engagements pris par les Etats-Unis auprès d’Israël en 2004 », lit-on dans une déclaration des services du chef du gouvernement. Il s’agit d’une allusion à une lettre antérieure de Washington laissant entendre qu’Israël pourrait conserver d’importants blocs de colonies dans le cadre d’un accord de paix avec les Palestiniens.

 

Source: « Al faraby », le 19/05/2011

Laisser un commentaire