News

Retrouvez ici nos nos dernières analyses, communiqués et opinions

Comment peut-on célébrer un nettoyage ethnique ?

Catégories : News

Le 14 mai 1948, l’Etat d’Israël était reconnu par l’ONU et le lendemain, la guerre était officiellement déclarée entre Israël et les pays voisins (Egypte, Jordanie, Irak, Syrie, Liban).
En fait ce que les Palestiniens appellent la Naqba (la catastrophe) était à l’œuvre depuis longtemps. Les historiens israéliens ont confirmé ce que les Palestiniens avaient toujours dit : en mai 1948, 375000 Palestiniens avaient déjà été expulsés de leurs villages ou villes. Le nettoyage ethnique était prémédité et s’est poursuivi pendant toute la durée de la guerre de 1948. Des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité ont été perpétrés par les milices et les troupes israéliennes, en particulier le massacre du village de Deir Yassine le 9 avril 1948.
Au moment du cessez-le-feu, ce sont en tout 800000 Palestiniens qui ont été expulsés par la force. La propagande israélienne dira : « les Arabes sont partis d’eux-mêmes ».
Les accords d’armistice sous l’égide de l’ONU prévoyaient explicitement le retour des réfugiés palestiniens. Or les deux premières mesures entreprises par le nouvel Etat israélien ont été l’interdiction de ce retour et la destruction de plusieurs centaines de villages palestiniens. Dans cette guerre, il y a eu une volonté négationniste : nier l’existence du peuple palestinien et faire disparaître sa mémoire et sa trace.

Aujourd’hui 25 avril 2012, une soirée est organisée à l’Espace Julien, salle municipale de la ville de Marseille, pour célébrer la création de l’État d’Israël. Déjà l’Espace Julien avait donné ses locaux pour célébrer l’anniversaire du KKL (Fonds National Juif), qui organise depuis 110 ans le vol de la terre palestinienne.


Nous ne pouvons pas célébrer pas le 64e anniversaire d’une purification ethnique ! D’autant que l’occupant s’acharne contre les Palestiniens :

– 4 700 prisonniers politiques palestiniens dont des parlementaires, des femmes et des enfants croupissent en prison illégalement.

– 1 600 d’entre eux ont entamé une grève de la faim pour protester contre l’isolement forcé. Ceci dans l’indifférence de l’Europe et le silence des médias.
Une paix juste et durable au Proche-Orient, c’est la reconnaissance du crime fondateur (l’expulsion des Palestiniens de leur propre pays) et la réparation de ce crime.

Génération Palestine Marseille s’associe au Réseau Palestine Bouches-du-Rhône pour rappeler l’histoire et dire honte à ceux qui célèbrent un nettoyage ethnique.

Album photo du rassemblement devant l’espace Julien le 25/04 et la Mairie de Marseille le 26/04:

 

One Response to "Comment peut-on célébrer un nettoyage ethnique ?"

  1. Samadoun Posté le 29 avril 2012 à 21 h 03 min

    Petite vidéo du rassemblement sur le site de Med’In Marseille

    http://www.med-in-marseille.info/spip.php?article1867

Laisser un commentaire