News

Retrouvez ici nos nos dernières analyses, communiqués et opinions

Fallait pas…

Catégories : News

Le 28 novembre 2011, Salah Hamouri, un jeune Franco-Palestinien, détenu en Israël depuis plus de six ans, sera libérable. Pourtant, il ne sera pas libéré. Fallait en parler. Sharif s’en est chargé.

Le mardi 18 octobre 2011, le soldat franco-israélien Gilad Shalit, arrêté par le Hamas le 25 juin 2006, est libre. Aujourd’hui, l’étudiant franco-palestinien Salah Hamouri, arrêté le 13 mars 2005 par les Israéliens pour délit d’opinion, croupit toujours dans une prison.

Depuis la date d’arrestation du jeune Caporal Shalit, toutes formes de mobilisation pour sa libération n’ont cessé de naître : sites web, pages Facebook, pétitions internationales, rassemblements, associations juives ou non, portrait très très grand format sur façades de mairie, lettres au Président et autres élus ainsi qu’audiences en mode VIP à l’Elysée.

Le combat a porté ses fruits et pour le bonheur de ses proches le soldat est enfin libéré. Rappelons que cette arrestation est survenue en juin 2006, lors d’affrontements entre soldats israéliens et soldats du Hamas palestiniens, à la frontière de la Bande de Gaza et Israël. Il deviendra ainsi le quatrième soldat israélien prisonnier dans le conflit israélo-arabe depuis 1994. Fallait pas guerroyer !

Venons-en au cas Salah Hamouri. Jeune étudiant franco-palestinien arrêté, ou plutôt enlevé, par l’armée israélienne sur une terre occupée et colonisée, sur sa terre en fait. Cela trois mois après avoir eu, d’après son dossier, « de mauvaises pensées » au moment de son passage devant le domicile du rabbin d’extrême-droite Ovadia Yossfé.

Il est accusé d’avoir eu l’intention de commettre un attentat contre ce chef religieux qui coule maintenant des jours heureux sous son toit et débarrassé de toute nuisance pensante au bas de sa fenêtre. Fallait pas mal penser !

De mère française et de père palestinien Salah, jugé sur un délit d’intention non prouvé (à moins que le système de détection du film Minority Report ait été utilisé), est condamné à une peine de 6 ans, 8 mois et 15 jours de prison, sans aucune preuve, par un tribunal militaire.

Une soi-disant « mauvaise » fréquentation de sa part avec le FPLP (Front Populaire de Libération de la Palestine) aurait alourdi la balance du « mauvais côté ». Il rejoint ainsi la longue liste des 750 000 palestiniens qui ont séjourné dans les geôles israéliennes depuis 1967. Fallait pas résister !

Libérable précisément le 28 novembre prochain, il semblerait que, d’après Madame Sivan Weizman, la porte-parole de l’administration pénitentiaire israélienne, l’étudiant ne foulera pas la terre promise avant le 12 mars 2012. Raison invoquée : la surpopulation carcérale n’est plus d’actualité, grâce à la dernière vague de libération de prisonniers palestiniens échangés contre Gilad Shalit. Monsieur Salah Hamouri pourra donc purger une rallonge de peine en profitant de tout l’espace jadis occupé. Fallait pas libérer !

Cette déclaration jaillit au lendemain d’une rencontre entre le ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères, M. Alain Juppé et l’ambassadeur d’Israël en France M.Yossi Gal, le 25 octobre dernier. Ce premier réclamant – à ses dires – à ce dernier une clémence concernant le jeune Hamouri. Fallait pas négocier !

Notons (sans aucune jalousie, bien sûr) au passage que les parents d’un certain détenu cité plus haut ont été reçus par Monsieur Nicolas Sarkozy alors que d’autres n’ont pas eu droit à ce privilège. Devinez donc qui ? Fallait pas être Français et Palestinien…!

Nous nous souvenons tous de cette magnifique phrase citée par Monsieur le Président de la France : « J’irai chercher les Français où qu’ils se trouvent ». Chercher l’erreur ! Fallait pas l’écouter !

Article écrit par Sharif (participant GP Marseille à 3TA 2009) avec la collaboration de Taha Jemili

Publié sur Marseille Bondy Blog

One Response to "Fallait pas…"

  1. sousou Posté le 25 novembre 2011 à 16 h 02 min

    Nous devrions bouger les choses sous différentes formes et nous faire entendre pour aider ce franco-palestinien énormément courageux . Pourquoi ne pas faire comme pour les autres ont fait pour Gilad Salhit : pétitions, pages web … ???

Laisser un commentaire