News

Retrouvez ici nos nos dernières analyses, communiqués et opinions

Obama estime avoir commis une "erreur"

Catégories : News

Le président Obama a déclaré mercredi à Londres qu’un accord au Proche-Orient impliquait « des compromis déchirants » de la part d’Israël et des Palestiniens, mais il a qualifié d’ »erreur » le projet de demande de reconnaissance d’un État palestinien à l’ONU sur la base des frontières de 1967. « Je suis confiant quant à la possibilité d’un accord de paix » au Proche-Orient, a affirmé Barack Obama lors d’une conférence de presse conjointe avec le Premier ministre David Cameron, au deuxième jour de sa visite à Londres.

Mais « cela demandera des compromis déchirants de part et d’autre », a-t-il souligné. « La seule façon d’arriver à la création d’un État palestinien est que les Israéliens et les Palestiniens parviennent à une paix juste », a poursuivi Barack Obama. « Je suis persuadé que choisir la voie de l’ONU pour les Palestiniens plutôt que de s’asseoir à la table des négociations avec les Israéliens est une erreur », a-t-il encore jugé.

Lors d’un discours sur le Proche-Orient prononcé le 19 mai, le président américain s’est prononcé pour la première fois en faveur de pourparlers pour un État palestinien sur la base des frontières de 1967, c’est-à-dire couvrant la Cisjordanie, Jérusalem-Est et Gaza, moyennant des échanges de territoire négociés avec Israël. Il a cependant réaffirmé à cette occasion l’opposition de Washington à une reconnaissance par l’ONU d’une Palestine sur les lignes de 1967, sans un accord de paix préalable.

Cette opposition pourrait se traduire par un veto américain au Conseil de sécurité en septembre. Les Palestiniens détiennent actuellement un statut d’observateurs aux Nations unies.

Source: Al faraby, le 25/05/2011

Laisser un commentaire