News

Retrouvez ici nos nos dernières analyses, communiqués et opinions

Militantisme

Catégories : Opinion

Voilà maintenant près de 4 ans que je milite au sein de l’association Génération Palestine, une association de jeunes où le dynamisme est le maître mot. Nous sommes rassemblés autour de valeurs de justice et de paix qui nous poussent à lutter pour le respect des droits fondamentaux du peuple palestinien.

Nos espoirs sont au cœur de cette démarche pacifique où nos aspirations personnelles passent au second plan. Nous sommes animés par cette soif de Justice pour Tous et notre moteur principal est notre foi envers l’humanité et le bon sens. Nos convictions envers un monde sans oppression animent notre quotidien. En effet, l’investissement personnel de chacun des militants est visible quotidiennement, que ce soit dans la mise en place des réunions de membres pour la préparation d’actions, la réflexion autour de diverses questions, l’organisation d’évènements etc…

La collaboration entre les différents pôles tant au niveau national qu’européen est plus que nécessaire. Sans cela quelle image donnerions-nous ? Nous nous devons d’être l’exemple de ce que nous réclamons de nos gouvernements. La solidarité.

J’avoue que c’est pour ces raisons que je choisis de militer au sein de Génération Palestine. Et d’autant plus, parce qu’il permet de contredire certains préjugés qui disent que nous sommes une génération désorganisée et nombriliste. Les différents outils mis à notre disposition sont nombreux et notre vision permet d’apporter un nouveau souffle au monde militant. Le dynamisme dont fait preuve la jeunesse militante est plus que nécessaire. La voie pacifique est notre outil de lutte, nous sommes conscients que répondre à la violence par la violence n’aboutira qu’au règne de la loi du plus fort. Nous avons différents moyens mis à notre disposition pour faire pression sur nos gouvernements, les entreprises, etc… qui participent de près ou de loin à l’oppression.

Le boycott est un des outils qui a déjà fait ses preuves et qu’il est clair dérange beaucoup du fait de son caractère non violent et surtout des retombées économiques et médiatiques qu’il engendre. L’image d’Israël s’effrite au fur et à mesure des années, les citoyens prennent conscience petit à petit que cet « état démocratique » se cache sous ses faux semblant humaniste pour pratiquer une politique d’apartheid, colonialiste et raciste.

Mais au fond que représente cette volonté de lutter contre les oppressions?

Beaucoup d’entre nous se considèrent comme militants, motivés par la lutte contre les injustices. Souvent à la suite d’un déclic, il y a une prise conscience du monde qui nous entoure qui nous mène à ouvrir les yeux sur les multiples manipulations dont on fait l’objet. Pour ma part, ce déclic je l’ai eu très jeune et c’est surtout grâce à l’histoire de mes parents et de mes origines que je me suis trouvée une âme de militante. De ce fait, j’ai remis en question cette vision quasi évidente pour certains de faire le lien entre mes origines et mes motivations pour la cause palestinienne. Mon appartenance à ma culture d’origine n’est pas le point crucial de ma conviction en un monde juste et libre pour tous. Il est clair que le fait de subir des discriminations et de se voir à chaque occasion ramené à son appartenance culturelle a facilité mon questionnement quant au fonctionnement de nos sociétés dites « éclairées ».

Je suis heureuse d’être consciente de ces injustices et de porter fièrement le message des Palestiniens en Europe. Un message de paix universel, sans frontières identitaires et sans barrières religieuses. Les Palestiniens malgré toutes les injustices vécues gardent un discours clair, un discours qui incrimine une idéologie, un système politique et non une religion ou une identité comme certaines personnes tentent de nous le faire croire.

Mais il faut dire que tous cela à pris de l’ampleur lorsque je suis partie la première fois en Palestine durant l’été 2009. J’ai participé a des manifestations, crié à l’injustice, participé à des conférences, rencontré des Palestiniens, vu des reportages, lu sur le sujet et pourtant lorsque j’ai vu de mes propres yeux l’injustice, le mur, les colonies, les checkpoints, les expulsions, les camps de réfugiés, Jérusalem, je me suis sentie désemparée face à l’ampleur de l’occupation israélienne, à l’ampleur de cette injustice.

63 ans d’Injustice, de répressions, d’expulsions et de discriminations…

Durant ce séjour j’ai, à de nombreuses reprises, fait face à de perpétuelles remises en question du fonctionnement du monde et du peu d’intérêt que beaucoup d’européens font preuve face à l’Injustice Palestinienne!!!

Comment cela est il possible?

Ne voient-ils pas ce que je vois??

Ne sommes nous pas fait de la même manière?

Non en fait nous n’avons juste pas la même conception du vivre ensemble, et de l’humanité. Pour certains, la course effrénée au bonheur et à la satisfaction matérielle est l’objectif principale de leur vie, en même temps, comment leur en vouloir?

Aujourd’hui, mon militantisme est présent quotidiennement dans ma vie. Il passe par l’occupation de mon temps libre, ma consommation alimentaire, mes lectures, etc… J’ai cette volonté perpétuelle de ne pas participer à un monde aveugle, sourd et muet à la perversité impérialiste. Pourtant, c’est avec la conscience tranquille que j’évolue dans ce monde, c’est avec l’esprit libre que je me positionne, c’est avec le cœur que je vis dans cette société.

Comment peut-on y vivre autrement? J’ai parfois du mal à comprendre un autre système de fonctionnement, à accepter l’individualisme qui conduit au recul flagrant de la solidarité et une totale opacité à la souffrance de l’autre. Loin de moi l’idée de dire qu’être militant est la seule est unique voie du « bien être », toutefois, nombreuses sont les personnes qui cherchent leur place dans nos sociétés.

A quoi cela est dû?

Il me semble que cette idée de bonheur matérielle est bien trop éphémère et changeante au rythme des modes et cela explique cette éternelle insatisfaction. Je reste convaincue que la Justice est fondamentale pour nos sociétés, sans elle que peut on espérer pour l’avenir.

Quelle société proposons-nous à nos enfants et aux générations futures???

Les images sont parfois trompeuses mais la réalité de terrain est bien là! Je vous invite tou-te-s à vous rendre en Palestine, une terre noble où vit un peuple digne qui se soutient au fil des générations. La présence des Palestiniens aujourd’hui est une résistance en soi.

Bien qu’Israël tente de déshumaniser les Palestiniens, nous sommes aujourd’hui là pour vous dire fièrement que les Palestiniens sont et resteront les victimes d’un empire colonialiste.

1948 (Nakba), Jénine, Dar Yassine, Sheikh Jarrah, Gaza… sont les actes d’un monstre sans conscience et c’est avec une infinie conviction que nous devons nous déployer à informer nos concitoyens sur le vrai visage d’Israël.

Vive la Lutte du Peuple Palestiniens et Vive la solidarité.

 

Source: une militante « Génération Palestine »

4 Responses to "Militantisme"

  1. zackasan Posté le 20 mai 2011 à 13 h 20 min

    Tu le sors quand ton livre? 😉 Très bel article.

    • chouchou Posté le 20 mai 2011 à 13 h 28 min

      j’y songe sérieusement lool
      ravie que ca te plaise;-)

  2. Bogoss Palestine Posté le 20 mai 2011 à 17 h 55 min

    Voila un article qui repose bien les choses « mon militantisme est présent dans mon quotidien », « j’ai[…]fait face à de perpétuelles remises en question sur le fonctionnement du monde » les questions fondamentales doivent constamment être reposées, le monde n’est pas, il devient, et c’est à nous de le construire!!!

    • zackasan Posté le 20 mai 2011 à 18 h 17 min

      Il se construira mieux dès que tu mettras des photos assez large pour le site :)

Laisser un commentaire